lundi 1 mars 2021

Le numérique : grand absent de la loi Climat !

 

Le 8 mars, l’Assemblée nationale entamera l’examen du projet de loi Climat et résilience. En dépit des nombreuses propositions formulées par la convention citoyenne pour le climat, le texte porté par le gouvernement fait totalement l’impasse sur les enjeux du numérique.

Ceci est d’autant plus inquiétant que la présidente de la commission spéciale chargée de l’examen du texte [et députée LRM d’Ille-et-Vilaine], Laurence Maillart-Méhaignerie, a confirmé récemment que les amendements qui ne présentent pas de lien direct avec les dispositions soumises par le gouvernement seront jugés irrecevables. La question du numérique ne pourra même pas être débattue au Parlement ! Il est pourtant possible de construire un numérique vert et responsable, sans en brider le potentiel.

Avec 25 experts engagés pour un numérique responsable, nous formulons des propositions concrètes pour enrichir le débat parlementaire.

Voici notre tribune dans Le Monde : https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/02/23/le-projet-de-loi-climat-et-resilience-fait-l-impasse-sur-les-enjeux-du-numerique_6070933_3232.html

 

Nos propositions :

  • Obliger les constructeurs à fournir des mises à jour pendant au moins 5 ans pour les smartphones, ordinateurs, etc.
  • Lutter contre l’obsolescence des terminaux en passant la garantie légale de conformité de 2 à 5 ans
  • Instaurer un « chèque-réparation » de 50 euros pour permettre aux utilisateurs de conserver leurs appareils électroniques plus longtemps
  • Donner au régulateur la capacité d’accéder et d’ouvrir des données fiables sur l’empreinte environnementale du numérique
  • Inclure l’enjeu de la sobriété dans les formations du secteur numérique (ingénieurs, informaticiens, designers, etc.)
  • Limiter les fonctionnalités comme l’auto-play des vidéos et l’infinite scrolling sur les réseaux sociaux
  • Faire adopter l’éco-conception des services numériques par l’ensemble des acteurs publics

 

Signataires

Paula Forteza, députée indépendante des Français d’Amérique Latine et des Caraïbes
Frédéric Bordage, pour le collectif d’expert.e.s GreenIT.fr
Serge Abiteboul, collège de l’Arcep et de l’Académie des sciences
Frédéric Bardeau, président co-fondateur simplon.co
Nadine Breneur, membre de la Convention citoyenne pour le climat
Jean-Christophe Chaussat, président co-fondateur de l’Institut du numérique responsable
Mathieu Delemme, chargé de mission CRSN (Conception Responsable de Service Numérique), INR
Cyril Desmidt, gérant d’infoGnuEureka
Vita Evenat, membre de la Convention citoyenne pour le climat
Hugues Ferreboeuf, directeur de projet The Shift Project
Rodolphe Fiquet, président d’Electrocycle
Emmanuelle Frenoux, maîtresse de conférences à Polytech Paris-Saclay, membre d’EcoInfo
José Germé, président de World of Sales
Marion Graeffly, co-fondatrice de Telecoop
Florent Guyennon, CEO The Machinery
Bela Loto-Hiffler, coordinatrice Point de M.I.R
Jacques-François Marchandise, Délégué général de la FING
Emile Meunier, élus écologiste au conseil de Paris et à la Métropole
Adrien Montagut, co-fondateur de Commown
Yannick Morel, co-fondateur de Latitudes
Muriel Raulic, membre de la Convention citoyenne pour le climat
Irénée Régnauld, co-fondateur du Mouton Numérique
Gauthier Roussilhe, designer et chercheur
Sébastien Solere, coopérative Fairness
Laetitia Vasseur, déléguée générale de HOP – Halte à l’Obsolescence Programmée
Lou Welgryn, présidente de Data for Good

Aucun commentaire:

Publier un commentaire