jeudi 3 mars 2016

Exploiter la structure des savoirs incertains

Je serai le 14 mars du jury de thèse d'Antoine Amarilli, annoncé de la manière suivante :

On ne sait aujourd'hui comment gérer des faits
Lorsqu'ils sont inexacts ou qu'ils sont incomplets.
Les probabilités font que rien n'est faisable,
Et, sous le monde ouvert, tout est indécidable.
L'objet de cette thèse est de montrer comment
Les probabilités et le raisonnement
Sont à notre portée et à notre mesure
Si règles comme faits sont munis de structure.

On recherche d'abord quelle condition
Sur les faits donnés rend l'évaluation
De requêtes facile et rend la provenance
Aisément calculable étant donné l'instance.
Nous montrons, dans plusieurs des cadres existants,
Que c'est le cas des faits quasi-arborescents ;
Mais, réciproquement, la tâche est infaisable
Si l'instance n'est pas ainsi décomposable.

On étudie ensuite un monde indéfini,
Partiellement connu mais supposé fini,
Et l'on cherche à savoir si notre règle entraîne
Que, sous les faits donnés, la requête est certaine.
On montre que l'on peut, même en haute arité,
Chaque règle bornant la cardinalité
Ou bien ne propageant qu'une unique variable,
Prouver que ce nouveau problème est décidable.

Antoine Amarilli

PS (de Serge) : Antoine va présenter un travail super brillant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire